11 avantages moins de jouets

 

A première vue, un jouet semble être un jouet, ni plus ni moins. Mais à bien regarder, ce n’est pas tout à fait vrai. Les jouets participent dans la construction de nos enfants. Ils véhiculent un message, communiquent des valeurs, stimulent les sens, initient au monde qui les entour et sur eux-mêmes.

Les parents réactifs trouvent ça normal, qu’un enfant possède beaucoup de jouets. Ainsi, ils pensent que les bases sont posées.

A voir certaines chambres, envahies de jouets, ces bases que l’on croyait posées ne sont-elles pas floutées ? Ce constat, amène les parents intentionnels à réduire le nombre de jouets à leurs enfants. Ils comprennent que trop de jouets, tue l’amusement et la réflexion.

« Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui »

Maria Montessori

Pourquoi moins de jouets profitent à nos enfants ?

11. Pour développer la créativité et l’imagination

Mettons nous un instant dans la tête d’un enfant, la chambre est pleine de jouets. Deux choix s’offrent à nous : celui de jongler d’un jouet à l’autre ou bien de laisser cours à notre imagination. Le comportement normal serait de faire comme à l’habitude : jouer avec tous les jouets que papa, maman, papi et mamie ont acheté. Vue comme ça, nous n’encourageons pas vraiment nos enfants à user de leur imagination, c’est plutôt l’effet inverse qui se produit. Rainer Strick et Elke Schubert, des agents de la santé publique allemande, ont mené une expérience dans une maternelle, qui consistait à retirer tous les jouets des enfants pendant 3 mois de l’année. Les enfants étaient livrés à eux-mêmes, encouragés à inventer leurs propres jeux et à décider pour eux-mêmes comment s’occuper. Au commencement, les enfants ne savaient pas quoi faire, ils s’ennuyaient mêmes. Les jours d’après, ils utilisaient leurs environnement de base pour se créer un nouvel univers, plein d’imagination et de créativité par le biais du jeu.

10. Pour développer l’attention

Bizarrement, plus il y a de jouets et plus l’enfant ne porte d’attention sur aucun d’eux. J’ai eu l’occasion d’entendre ma fille dire « je ne sais pas à quoi jouer ». Et puis dès que l’on joue à l’un d’entre eux, elle s’en lasse très vite. J’ai vite compris que le nombre important de jouets pouvait portait atteinte à l’attention de nos enfants. Ils n’apprécient pas pleinement le jeu avec lequel ils jouent, surtout lorsqu’ils savent que d’autres choix s’offrent à eux.

9. Pour prendre soin des choses

Comment voulez-vous qu’un enfant prenne soin de ses jouets quand il y en a trop ? Rien de plus simple que d’en prendre un autre, quand il y en a un qui se casse. Cette attitude profite en rien à nos enfants. Elle brouille leur capacité à évaluer et à prendre soin de leurs affaires. Tout leur parait comme superficiel. Si votre enfant abîme trop souvent ses jouets, réduisez leur quantité pour qu’il apprenne à se satisfaire.

8. Pour vivre dans une maison plus propre, désencombrée

Un parent comprendra un autre parent, quand il lui parlera du désordre des jouets. Un désordre qui peut prendre rapidement dans toute la maison, au point de croiser tous les mètres un de ces petits jouets. Encore une fois, moins de jouets facilitent le rangement et le nettoyage de la maison. Votre maison en sera plus saine et plus reposante.

7. Pour apprendre la persévérance

Abandonner trop vite, voilà l’attitude de beaucoup d’enfants dès lors qu’ils sont confrontés à la difficulté avec un jeu. L’intérêt d’avoir beaucoup de jouets est de mettre de côté le jeu qui présente des difficultés pour en prendre un autre plus facile. Cette attitude traduite par l’abondance de jouet, ne permet pas à l’enfant d’apprendre à patienter, à persévérer et à être plus déterminer à surpasser les difficultés qu’il rencontre.

6. Pour devenir plus ingénieux

Dans la solution à un problème, la réponse est importante, mais le raisonnement l’est tout autant. Ce principe est aussi valable dans le jeu. Limiter le nombre de jouets, c’est inciter l’enfant à se concentrer sur un seul jeu. Procéder de cette manière, c’est permettre à l’enfant de mobiliser ses ressources pour obtenir un résultat souhaité, avec des objets à portée de main. Les jeux de construction comme les Lego offre un potentiel illimité.

5. Pour apprendre à jouer ensemble

La logique voudrait que plus il y a de jouets et moins il y a de dispute autour d’un jouet. Vrai et faux, car dans la réalité, c’est bien souvent le contraire, comme en témoigne les querelles entre frères et sœurs. Et puis l’arrivée d’un nouveau jouet ne fait que renforcer ce rapport. Néanmoins, les enfants avec moins de jouets seront contraints à partager, à coopérer ensemble.

4. Pour être plus sociable

Quand un enfant à moins de jouets, il a tendance à développer plus de relation avec les autres enfants et même les adultes. Ils prennent plaisir à discuter et à s’engager dans des conversations. Un enfant plus enclin au dialogue à plus de chance de succès dans ces relations sociales à l’âge adulte.

3. Pour apprécier la nature

Un enfant qui ne croule pas sous les jouets, aura tendance à préférer les jeux d’extérieur en contact avec la nature. Il développera son gout pour le sport, ce qui lui permettra d’avoir un corps plus sain et plus heureux.

2. Pour traverser avec calme l’allée des jouets

Pour beaucoup de parents, il est devenu infernal de traverser l’allée de jouets d’un magasin. Les enfants qui ont vu leur désirs toujours satisfaits, continuerons à demander plus et encore plus à leurs parents à la simple vue d’un rayon ou d’un magasin de jouets. Les enfants ont besoin de choses authentiques, qui ne s’obtiennent pas toujours avec de l’argent. Un enfant heureux est celui qui trouve de la joie dans la simplicité des choses, sans surconsommation.

1. Pour développer l’amour de la lecture, de l’écriture et de l’art

Moins de jouets ouvre la possibilité aux enfants de s’intéresser aux livres, au dessin, à la peinture, aux activités manuelles et au bricolage. Cet amour pour la lecture et l’art les aidera à mieux contempler et apprécier la beauté du monde et les merveilles qu’il renferme. Permettre à l’enfant de s’ouvrir au monde s’est lui offrir tout son potentiel pour que le monde de demain soit meilleur.

Je vous rassure, je ne suis pas anti-jouets. Mais je reconnais que la chambre de mes enfants respire beaucoup mieux. J’ai rendu service à mes enfants en limitant le nombre de jouets et à ma grande surprise, eux aussi ont trouvé que leur chambre était beaucoup mieux désencombré. Autre point positif, ils jouent plus calmement autour d’un même jeu.

Faites le test, cela profitera à vos enfants et à vous-même !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *